Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Marignier : la CCI devance la journée de la femme

Publié par Jérôme Meyrand sur 19 Février 2013, 10:23am

DavidFiletage-copie-1.JPG

Marignier (Haute-Savoie), le 19 février. Astrid Delsante et sa sœur Sylvie David (au centre), codirigeantes

de l’entreprise David Filetage (9 personnes) en compagnie de Guy Métral, président de la chambre de

commerce et d’industrie.

 

« Nous mettons souvent les hommes chefs d’entreprise à l’honneur, moi j’ai souhaité mettre les femmes », a déclaré mardi 19 février le président de la chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Savoie lors d’une tournée consacrée exclusivement aux dirigeantes qui a débuté chez David Filetage à Marignier.

 

Guy Métral était accueilli par Astrid Delsante et sa sœur Sylvie David à la tête de cette entreprise de neuf personnes spécialisée depuis 1968 dans le filetage, moletage et galetage.

 

« 80 % de nos clients sont des décolleteurs de la vallée de l’Arve, 18 % en France et 2 % en Suisse », ont présenté les deux chefs d’entreprise avant d’échanger sur leur stratégie. L’entreprise réalise chaque année un chiffre d’affaires d’environ 700 000 euros. « Nous ne faisons pas assez de commercial », ont-elles reconnu. « Plus on a de clients, plus on a de chance de remonter une marge brute dégagée », a conseillé le patron de l’entreprise de décolletage RMG à Cluses.

 

Toutefois, la création d’un site internet a permis à cette société au service des sous-traitants de gagner « en moyenne deux clients par mois ».

 

Dans un contexte de crise économique morose, David Filetage est parvenue à réaliser « une belle année 2012 ». Astrid Delsante et sa sœur Sylvie David paraissaient plus inquiètes pour la suite. « L’activité est morose et elle va continuer à l’être, a reconnu Guy Métral. Mais il faut redresser la tête et remonter les manches. Il y a des opportunités dans une crise. »

 

Le président de la CCI s’est ensuite rendu à Évian-les-Bains auprès de la gérante de l’hôtel Terminus puis à Talloires au sein de la société organisatrice d’événements gastronomiques Bocafina.

 

> A lire : Femmes dirigeantes, comment elles s'imposent

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents