Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Lionel Baud dénonce le manque d'ambition du crédit impôt pour la compétitivité (CICE)

Publié par Jérôme Meyrand sur 5 Janvier 2013, 18:02pm

POINTDEVUE207B.jpg

Lionel Baud, président du SNDEC, a estimé que le CICE

n'était pas assez ambitieux.

 

Dans Gestion sociale, la lettre hebdomadaire des dirigeants, publiée le 20 décembre, Lionel Baud, président du Syndicat national du décolletage (SNDEC) basé à Cluses en Haute-Savoie, a estimé que le CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) n'était assez ambitieux.

 

Ainsi le décolleteur haut-savoyard affirme que ce pacte de croissance mis en place par le Gouvernement n'était qu'une « première étape, certes utile, mais nettement insuffisante pour stimuler la compétitivité ».

 

Ce crédit d'impôt est calculé en proportion de la masse salariale brute de l'entreprise hors salaires supérieurs à 2,5 fois le smic. Lionel Baud souhaiterait relever la barre à 3,5 fois le salaire minimum.

 

"Son organisation, qui a comparé les coûts salariaux de part et d’autre du Rhin, confirme", écrit Gestion sociale. "Le CICE doit encore être sensiblement musclé. Car, à rémunération brute équivalente, la charge est de 44 000 euros en moyenne de ce côté-ci, contre 34 000 euros sur l’autre rive. L’avantage fiscal temporaire promis est loin de combler le gap. L’allégement que générera le dispositif représentera 3,3% de la masse salariale brute dans ce secteur, contre 5% pour les services", selon Lionel Baud.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents