Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


La CGPME Haute-Savoie livre ses conclusions des dernières législatives

Publié par Jérôme Meyrand sur 27 Juin 2012, 07:06am

DSCN4333.JPG

André Falcomata, secrétaire général de la CGPME Haute-Savoie, Julie Gnuva, présidente et William Vaudoux, prochain vice-président sur le secteur du Genevois (de gauche à droite).

 

Avec une Assemblée nationale en rose et un département en bleu, la vallée de l’Arve sera-t-elle autant entendue par les instances de l’État ? Une question que se pose la Confédération générale des petites et moyennes entreprises.


Ils n’ont pas pu tous les rencontrer, mais les dirigeants de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) ne souhaitaient pas rester à l’écart du discours politique lors des dernières élections législatives dans le département.

 

Mais ils étaient beaucoup trop nombreux pour tous les rencontrer, souligne le représentant des PME-PMI. Une dizaine d’entre eux et les sortants ont pu dialoguer avec les adhérents de la CGPME tout au long de la campagne.


Les chefs d’entreprise ont écouté les propositions de loi que les candidats déposeraient s’ils étaient élus. Une a particulièrement attiré leur attention. « La contribution à la formation des salariés français par les employeurs suisses », relève Julie Gnuva, présidente de la CGPME Haute-Savoie.

 

« Le but était de faire valoir auprès des candidats la voix des PME », souligne André Falcomata, secrétaire général de la confédération qui siège à Cran-Gevrier.


Les élections passées. Le département resté bleu mais une Assemblée nationale en rose. Gênant pour une vallée de l’Arve qui se remet tout juste d’une crise sans précédent ?

 

« La vallée aura peut-être moins de poids qu’à l’époque où Bernard Accoyer (député-maire d’Annecy-le-Vieux, Ndlr) était le quatrième personnage de l’État, reconnaissent Julie Gnuva et André Falcomata. Nos députés avaient été particulièrement efficaces pendant la crise. Cela risque d’être plus compliqué désormais, sauf si le Gouvernement considère la vallée de l’Arve comme un exemple, un territoire pilote. Il ne faut pas oublier qu’avec toutes ces entreprises de décolletage, elle est considérée comme une petite Allemagne et sa balance commerciale reste encore positive. »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents