Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


L'UMP Sophie Dion interpelle le gouvernement pour parler des difficultés du décolletage

Publié par Jérôme Meyrand sur 4 Décembre 2012, 17:34pm

 

La députée UMP de Haute-Savoie Sophie Dion a interpellé le gouvernement, mardi 27 novembre, à l’Assemblée nationale, concernant les difficultés rencontrées par le secteur du décolletage.

 

Voici mot pour mot le texte de son intervention.

 

"Ma question s’adresse au Ministre du redressement productif et concerne les difficultés rencontrées par le secteur du décolletage, intimement lié à la vie économique de la Haute-Savoie.

 

Elue de la vallée de l’Arve, cœur industriel français du décolletage, la France est leader dans ce secteur. Ce tissu industriel que beaucoup de pays nous envie est composé principalement  de PME qui exportent des composants destinés à tous les secteurs économiques allant de l’horlogerie, à l’armement, à l’automobile, au médical, au bâtiment…

 

Ces PME misent sur un savoir-faire reconnu internationalement sur la volonté de tous les acteurs locaux de rester leader dans ce domaine, sur une main d’œuvre hautement qualifiée alimentée par des filières de formation spécialisées, pour exemple. 

 

Cette remise en cause de la défiscalisation des heures supplémentaires est inquiétante  en raison de l’impact non négligeable sur un grand nombre de ces entreprises,  600, que compte aujourd’hui le département de la Haute-Savoie. 

 

Alors que  le Ministre du redressement productif et je le cite « veut réconcilier les français avec leur patrimoine  industriel et les mobiliser autour de la reconquête industrielle » et « le made in France » le décolletage devrait être une de ses priorités.

 

D’une part les coûts de production, les charges sociales empêchent d’avoir des marges de manœuvre suffisante pour investir dans ce secteur porteur d’avenir.

 

Et d’autre part les heures supplémentaires permettaient de pouvoir s’adapter aux cycles économiques qui sont de plus en plus courts. 

 

Pour les salariés qui travaillaient 39 heures par semaine, la suppression de l’exonération des cotisations salariales entraîne automatiquement une diminution de 2% à 3% de leur salaire, et par voie de conséquence de leur pouvoir d’achat. Soit presque un demi-mois de salaire sur une année pour un salarié rémunéré au SMIC. 

 

Cela va aussi augmenter l’écart salarial entre ce qui est pratiqué en France et notamment les pays concurrents comme  l’Allemagne et la Suisse,  beaucoup d’entreprises de décolletage sont implantées sur le territoire frontalier, 

 

Cette  amplification de l’écart salarial avec nos concurrents risque à plus ou moins long terme de voir s’intensifier la fuite de nos compétences, phénomène déjà prégnant dans nos vallées. 

 

A l’heure où la production industrielle pour le décolletage chute et se rapproche d’un niveau d’activité rencontré en 2009 lors de la crise économique mondiale qui frappa la vallée de l’Arve, Monsieur le Ministre, pourquoi ne pas avoir plutôt envisagé une baisse franche et immédiate des charges ?"

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents