Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Intercut Cluses 2011 : découvrez en détail les conférences et ateliers

Publié par Jérôme Meyrand sur 8 Septembre 2011, 06:54am

DSCN0535.JPG

CTDEC (Cluses), mercredi 7 septembre. A gauche, Frédéric Barillier, collaborateur au programme Talents 2020, Thierre Guillemin, directeur général du Centre technique de l'industrie du décolletage (au centre) et Jean-Marc André, directeur général du pôle de compétitivité Arve Industries.

 

Hier, le programme des prochaines Rencontres internationales de l'usinage, Intercut, était dévoilé au Centre technique de l'industrie du décolletage (CTDEC) à Cluses (Haute-Savoie). Douze conférences, douze ateliers de démonstration et 33 exposants. A Cluses,  mercredi 5 et jeudi 6 octobre au parvis des Esserts et au CTDEC.

 

Les conférences du 5 octobre.

9h15. La technologie PVD (Physical Vapour Deposition) appliquée aux outils coupant s pour une optimisation de la qualité des pièces et de la productivité. Par Caroline Chouquet, responsable R&D, DMX

9h45. FAO et solution numérique appliquée aux pièces médicales. Par Nicolas Le Moigne, directeur général Delcam France et Jérôme Moschietti, directeur technique Seem.


11h15. Approche de l’usinage haute précision avec des moyens de production standard. Par Richard Chatain, ingénieur Arts et Métiers Paristech et Vincent Moreau, ingénieur R&D au CTDEC.

11h45. Les micro-machines d’usinage, une solution aux problèmes d’encombrement des ateliers. Par Stéphane Maniglier, chargé de mission R&D au CTDEC.

12h15. Fabriquer des outils spéciaux de haute qualité en un jour. Présentation du projet Edge du consortium Intercut Network par Christophe Claudin, ingénieur de recherche à l' Enise de Saint-Étienne (Loire).

14 heures. Perçage à sec des empilages titane-carbone : un verrou technologique pour les avions de demain. Par Joël Rech, maître de conférence HDR à l'Enise de Saint-Étienne.

14h30. Le tournage dur : avantages et applications. Par Gérard Poulachon, professeur d’université Arts et Métiers et
Laurent Laboureau, professeur agrégé Arts et Métiers.

 

Les conférences du 6 octobre

9 heures. Mesures 3D en cours d’usinage. Par Denis Diemert, directeur division M&H (dispositifs de mesure embarqués) à Hexagon Metrology.

9h30. Productivité par la maîtrise dimensionnelle des pièces usinées : une suite logicielle dédiée au réglage et au pilotage des machines. Par Ephraïm Goldschmidt, ingénieur R&D au CTDEC.

11 heures. Comment produire des pièces à moindre coût sans démontage, en usinage multi axes, via une unité partagée. Par Laurent Lalliard, expert usinage au Cetim.

11h30. Systèmes de surveillance automatique d’usinage : s’assurer de leur adéquation aux besoins. Par Vincent Moreau, ingénieur R&D au CTDEC.

12 heures. Micro-perçage et micro-usinage par Laser : des technologies complémentaires à connaître. Par Stéphanie Troussel, responsable lasers de marquage et micro-usinage chez Trumpf.

 

Les ateliers au CTDEC (chaque après-midi)

Fraisage 3 axes de haute précision sur micro-machines
La fabrication de pièces de haute précision demande des précautions particulières côté matériel et dans sa mise en œuvre. Dans le cadre de l’usinage par fraisage 3 axes de pièces précises et de taille moyenne, le CTDEC présente une micro-machine qu’il vient d’acquérir. Une première en Europe et de nouveaux champs d’applications pour les industriels…

Le laser, technologie de précision pour soudage et marquage de pièces
Proposer aux clients des réponses à leurs besoins d’assemblage de pièces de plus en plus complexes ou multi-matières, assurer la traçabilité des productions, se démarquer de la concurrence sont les préoccupations majeures des industriels. La plateforme Laser du CTDEC sert de cadre à des démonstrations étonnantes de soudage et de marquage laser.

Comment transformer les mesures de pièces de faible dimension en définition numérique
Les dispositifs de mesure tridimensionnelle classiques sont souvent inadaptés pour la mesure de pièces de petite taille, fragiles et complexes comme les pièces d’horlogerie. Une démonstration sur machine de mesure à tête optique permettant de transférer les nuages de points obtenus en modèle CAO, sera réalisée par le laboratoire de métrologie du CTDEC.

Contrôle des géométries d’outils et des bavures en atelier
La géométrie des outils, leur usure ou les bavures produites sur les pièces sont difficiles à contrôler. La démonstration d’un banc de mesure et du logiciel de capitalisation associé permettant de mesurer directement sur des images des acuités d’arêtes, des angles de coupe, et de contrôler des bavures, sera effectuée.

Tournage dur : un gage de productivité
L’usinage des matériaux de très haute-dureté est possible depuis que les matériaux à outils durs sont apparus (céramique, CBN…). Le tournage dur remplace ainsi en partie ou totalement les opérations de rectification. Il permet de repenser les gammes de fabrication en intégrant les traitements en amont de la fabrication, souvent bénéfique du point de vue technicoéconomique.

Chaîne complète de fabrication d’une pièce médicale
Les pièces médicales exigent à la fois une excellente qualité de surface, une très haute précision et des délais d’usinage très courts, soit une maîtrise parfaite et optimisée des technologies tout au long de la chaîne de production. Cet atelier présente une chaîne de fabrication à partir d’un fichier client CAO ou Scan 3D traité par un logiciel FAO destiné à élaborer le programme de la MOCN pour réaliser ensuite l’usinage de la pièce sur une
machine 5 axes Willemin-Macodel.

Intérêt d’un outil revêtu PVD pour un usinage optimal
Lors de l’usinage de certaines matières apparaissent souvent des phénomènes tels que la mauvaise évacuation des copeaux en perçage ou la formation d’arête rapportée. L’emploi de revêtements appropriés peut contourner ces difficultés. Cet atelier démontrera qu’avec une instrumentation de l’usinage développée par le CTDEC (Cut Optimizer® Sensors), il est possible de mettre en évidence l’influence des revêtements sur l’usinage et déterminer les conditions de coupe optimales adaptées à ces revêtements.


Optimisation de l’atelier à l’aide d’un gestionnaire outils
La perte de temps homme comme celle du savoir-faire coûtent cher aux entreprises. Cet atelier a pour but de montrer les gains possibles en mettant en place une gestion d‘outils. À travers des problématiques métiers seront abordées les solutions mises en place par des entreprises.

Des outils d’ébavurage pour les machines de décolletage
Bêtes noires de tous les usineurs, les bavures sont souvent éliminées par des opérations complémentaires ultérieures. Une solution pourrait être de les éliminer directement sur la machine. Des démonstrations sur machine permettront d’appréhender des procédés d’ébavurage spécifiques liés aux typologies des pièces.

La FAO pour réaliser et simuler rapidement des programmes d’usinage complexes
Des pièces de plus en plus complexes et des machines toujours plus évoluées impliquent des programmes ISO de plus en plus compliqués. À cela s’ajoutent des réductions des coûts et délais pour une qualité zéro défaut. La FAO (Fabrication Assistée par Ordinateur) permet d’associer au savoir-faire du régleur la puissance de calcul de l’ordinateur ce qui constitue gain de  temps et meilleure fiabilité par la simulation numérique.

Résolution des problèmes technologiques liés à l’usinage des alliages de titane
Les alliages réfractaires, notamment ceux à base titane, sont de plus en plus utilisés dans de nombreux secteurs d’activité compte tenu de leurs très bonnes résistances mécanique et élastique à température élevée et de leur faible densité. Ils sont aussi délicats à usiner à cause des flux de chaleur évacués par l’outil du fait de leur faible conductivité thermique. Outils coupants qualifiés, types de lubrification spécifiques et stratégies de fabrication particulière seront au programme de ces démonstrations.

Plateforme partagée multifonction : les succès de la mutualisation
Partager un moyen de production pour augmenter sa compétitivité, pénétrer de nouveaux marchés et monter en compétence tout en limitant les risques est une expérience intéressante. Cet atelier permettra de voir à distance comment fonctionne cette plateforme et montrera les gains à tirer de la mutualisation grâce à la mise en œuvre d’un équipement sur une application médicale.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents