Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Export : les produits-phares de la Haute-Savoie

Publié par Jérôme Meyrand sur 29 Juillet 2011, 07:07am

Dans sa dernière note de conjoncture, publiée en juillet, la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Savoie relève que « pour la première fois, depuis le second trimestre 2008, le montant des exportations trimestrielles excède le milliard d’euros au premier trimestre 2011 ».

 

Mais si la valeur des produits vendus hors du pays progressait de 24,6 % par rapport aux trois premiers mois de l’année, celle des importations (891 millions d’euros) grimpait, elle, de 36,7 %. N’empêche, le département réussit à se maintenir au cinquième rang pour ses ventes à l’étranger en Rhône-Alpes devant la Loire.


Mais qu’exporte-t-elle ? En tête du palmarès des produits haut-savoyards sortant de nos frontières, se trouvent les machines et équipements d’usage général (727 millions d’euros d’avril 2010 à mars 2011 selon les chiffres des douanes), les ouvrages en métaux comme la coutellerie, les outils et la quincaillerie (428 millions d’euros), le matériel électrique (344 millions d’euros), les équipements automobiles (259 millions d’euros), les boissons (216 millions d’euros). Le dernier rang est occupé par les produits laitiers et glaces (85 millions d’euros).

Première entreprise exportatrice du département, les Eaux minérales Évian constituent donc la locomotive de la catégorie “boissons”. Occupant le deuxième rang, selon le classement pour l’année 2009 de la direction générale des douanes, SNR Roulements figure parmi les noms de société se cachant derrière les “équipements pour automobiles” avec ZFDF (14e) et Kongsberg (25e).

 

Les premiers décolleteurs du palmarès s’appellent Frank & Pignard (11e), Bontaz Centre (12e) et SAS CCN (20e). Cinquième, Tefal est solidement positionnée sur le marché international grâce à ses articles métalliques ménagers. Somfy (7e), le fabricant de moteurs pour volets roulants, talonne Stäubli (6e), spécialisé dans les machines pour les industries textiles et la robotique.

 

Les “articles de sport, jeux et jouets”, seulement à la dixième place avec 108 millions d’euros exportés, sont représentés essentiellement par Salomon (3e) et Dynastar (18e). Vulli (Sophie la girafe) ne figure pas parmi les 25 premières entreprises exportatrices du département en 2009.


Dans le secteur du décolletage, les pièces usinées touchent plusieurs catégories de produits, il est donc difficile de dresser une cartographie précise. Pour Éric Valentini, directeur à Cluses de l’Observatoire stratégique de la sous-traitance (OSST), l’industrie du décolletage se situerait plutôt dans la nomenclature douanière “produits métallurgiques et produits métalliques”.

 

Sur la période d’avril 2010 à mars 2011, 588 millions d’euros de pièces ont quitté la Haute-Savoie pour l’international. Crise oblige, la profession du décolletage était affectée par une chute des exportations en 2009, passant de 543 millions d’euros en 2008 à 440 millions d’euros. Mais depuis la courbe s’est inversée. L’année 2010 aura enregistré 556 millions d’euros de produits métalliques exportés.

 

REPERES

Des exportations en hausse. 3,721 milliards d’euros de produits exportés en 2010, soit un bond de 18 % par rapport à 2009. Mais aussi pour les importations. Elles ont atteint les 3 milliards d’euros (+24%).

 

L’Allemagne reste notre premier partenaire. Outre-Rhin, les commandes représentaient, en 2010, 605 millions d’euros devant la Suisse (317 millions d’euros), l’Italie (295 millions d’euros), les États-Unis (269 millions d’euros), l’Espagne (217 millions d’euros), le Royaume-Uni (185 millions d’euros). La Corée du Sud et la Chine pèsent respectivement 108 et 105 millions d’euros.

 

Paru dans messager

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents