Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Expansion 2020 : les principales annonces du plan stratégique du décolletage

Publié par Jérôme Meyrand sur 7 Mars 2012, 14:39pm

Lancé en février 2011, le plan stratégique du Syndicat national du décolletage (SNDEC) baptisé Expansion 2020 s'est fixé des objectifs ambitieux et le porte-parole des décolleteurs a profité du Simodec (Salon international de la machine-outil de décolletage) qui se tient actuellement à La Roche-sur-Foron, pour faire un premier bilan d'étape.

 

Une cellule marketing vient d'être mise en place répondant à l'une des priorités du plan, aller conquérir les marchés à l'international. Pour cela, Expansion 2020 vient de créer son premier emploi. Elodie Boidard a été recrutée en janvier pour "construire une matrice d'approche des différents marchés que nous souhaitons viser", a-t-elle confié. La jeune femme de 32 ans travaillera d'abord sur l'horlogerie "car c'est un marché plus apte à prototyper une démarche marketing", a souligné René Nantua, chargé de mission au SNDEC. Il s'agit de créer une structure autonome financièrement, et alimentée, entre autres, par une cotisation annuelle d'adhérents.

 

Expansion 2020 donnera naissance à un techno-centre afin d'améliorer la visibilité internationale du décolletage français. Le Centre technique de l'industrie du décolletage (CTDEC) pilote ce projet d'envergure puisque cette plateforme technologique abritera à la fois des ateliers modèles, un centre de congrès technique et scientifique, un showroom, et un centre d'hébergement. Pour l'instant, aucun lieu n'a été choisi pour l'implantation de ce techno-centre. "Nous travaillons sur la phase d'ingénierie de ce projet et nous en saurons plus d'ici la fin de l'année", a affirmé Thierry Guillemin, directeur général du CTDEC.

 

Sur le volet gestion du capital humain du plan, un groupement d'employeurs (GE) et un groupement des employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) vont être montés. Le GE est l'union de plusieurs entreprises employant des salariés partagés. Le GEIQ sera chargé de recruter puis de former, via des organismes de formation, des personnes n'ayant aucune qualification mais désireuses de travailler dans l'industrie, avant d'être mises à disposition dans les entreprises du groupement.

 

Le fonds Avenir Décolletage lancé pour financer et développer la croissance des décolleteurs est doté à ce jour d'une enveloppe de 30 millions d'euros à travers un FCPR (fonds ouvert aux investisseurs institutionnels) et un FIP (destiné aux particuliers), lequel a récolté 4,5 millions d'euros. Deux entreprises ont déjà bénéficié du fonds Avenir Décolletage. Deux autres ont leur dossier en cours d'instruction.

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents