Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Plongée dans l’usine du futur avec le décolleteur Baud Industries

Publié par Jérôme Meyrand sur 31 Octobre 2015, 07:32am

L’usine du futur ressemblera à un atelier divisé en îlots de production avec ses machines-outils capables de s’autocorriger, ses robots et ses opérateurs aux compétences développées au plus haut niveau.
L’usine du futur ressemblera à un atelier divisé en îlots de production avec ses machines-outils capables de s’autocorriger, ses robots et ses opérateurs aux compétences développées au plus haut niveau.

PME. Lionel Baud, le p-dg du groupe industriel éponyme, a ouvert vendredi 23 octobre les portes de son site de production de Vougy (Haute-Savoie), considéré comme les prémices de l’usine du futur.

La cellule Usitronic, projet du pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries qui se caractérise comme une unité de production intelligente présentant des avancées technologiques majeures, a été mise en application chez deux décolleteurs de la vallée de l’Arve, Baud Industries et Pernat Emile à Marignier.

"Le but, avec Usitronic, est d’augmenter l’autonomie de production des machines sans surveillance afin de combler le nombre d’heures de non-fonctionnement dans une année et de gagner en régularité de pièces produites en termes de dimensionnel", a expliqué Renald Baud, responsable de la direction coordination industrielle au groupe familial dirigé par les trois frères Baud.

Et d’ajouter : "Ce projet nous a permis de créer un démonstrateur vitrine de notre savoir-faire, définissant notre vision de l’usinage de demain."

Usitronic est constituée d’une machine-outil et d’une cellule robotisée, qui comporte un robot permettant de transférer les pièces entre différents équipements, tels qu’un bac de lavage (les pièces usinées doivent être systématiquement lavées en raison de l’utilisation d’huile de coupe dans les machines), un moyen de contrôle et un système de stockage.

L’objectif de cette cellule intelligente est de produire des pièces de forme complexe avec une grande flexibilité dans les changements de série et une utilisation optimale des moyens de production.

La machine-outil, équipée de nombreux capteurs, réagira automatiquement dès la détection de la moindre anomalie, remplaçant par exemple un outil cassé, se corrigeant si une dérive sur les cotes dimensionnelles de la pièce est constatée en cours de production, en autoadaptant les conditions de coupe.

L’usine du futur ne s’illustre pas seulement par la maîtrise des technologies de production de demain. Lionel Baud a aussi mis sur pied une "organisation de travail optimisée centrée sur l’homme".

Son usine, qui emploie 140 personnes, s’est divisée en unités autonomes de production (UAP) constituées chacune d’une cinquantaine d’employés, de véritables mini-usines dans l’usine, dont le but recherché est de responsabiliser chaque collaborateur et de conférer davantage d’autonomie pour être en capacité d’agir au plus proche de la machine.

"Le travail devient plus intéressant et les problèmes peuvent être résolus dès qu’ils sont détectés dans les îlots qui composent l’unité", décrit Lionel Baud. En effet, l’UAP regroupe plusieurs îlots de neuf personnes maximum.

"Sur le site de Vougy, les UAP ont été mises en place il y a six mois, poursuit le patron de Baud Industries. Résultat : une performance accrue de plus de 12 %."

Le sous-traitant industriel a annoncé qu’il allait investir 15 millions d’euros sur deux ans afin d’accélérer l’adoption de techniques de fabrication avancées et a souligné que la formation des salariés et l’amélioration de leurs conditions de travail figuraient également dans ce plan d’investissement.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents