Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Le blog de la revue Le Décolletage et industrie

Vous êtes décolleteurs, ce blog vous concerne. Infos, nouveautés technologiques...


Victime de la parité euro-franc, Tornos signe un mauvaise premier semestre

Publié par Jérôme Meyrand sur 23 Août 2015, 07:30am

MACHINES-OUTILS. Les entrées de commandes ont ralenti sur le marché suisse, en raison d'un repli des intentions d’investissement, en particulier dans l’industrie horlogère.

La SwissNano, une machine conçue pour les spécialistes de la micro et nanoprécision.
La SwissNano, une machine conçue pour les spécialistes de la micro et nanoprécision.

Le spécialiste suisse des tours automatiques monobroches et multibroches a annoncé dans un communiqué datant de juillet un résultat net négatif de 2,5 millions de francs suisses (2,32 millions d'euros) sur le premier semestre, contre + 2,2 millions de francs suisses un an plus tôt.

Selon Tornos, les pertes de change imputables à la suppression du cours plancher euro-franc sont de l'ordre de 1,2 million de francs suisses.

La firme de Moutier, dans le canton du Berne, a réalisé un résultat d’exploitation (Ebit) de -0,9 million de francs suisses (0,84 million d'euros), en baisse de 3,1 millions de francs suisses par rapport au premier semestre 2014, avec des effets de change négatifs qui se montent à 2,4 millions de francs suisses.

En corrigeant les effets de change, le résultat d’exploitation repasse dans le vert à 1,5 million de francs suisses (1,39 million d'euros), soit seulement 0,7 million de francs suisse en dessous du résultat de la période comparative.

Quant au chiffre d’affaires, il est ressorti à 82,6 millions de francs suisses (76,66 millions d'euros), soit une chute de 8,5% (2,5% après correction des effets de change) par rapport au premier semestre 2014.

Les entrées de commandes, qui ont atteint sur les six premiers mois de l'année 92,3 millions de francs suisses (85,66 millions d'euros), sont en repli de 9,5%, mais de 3,7% après correction des effets de change.

Les entrées de commandes ont ralenti sur le marché domestique, en raison d'un repli des intentions d’investissement, en particulier dans l’industrie horlogère, ce qui n'a pas été constaté de la part de grands acteurs mondiaux des technologies médicales et dentaires.

En Europe, les carnets de commandés ont été plus garnis par rapport à l’exercice 2014. Les pays du sud et de l’est du continent ont été particulièrement dynamiques sur les six premiers mois de 2015, avec un net retour de l'activité en Europe du Nord, au cours du deuxième trimestre, avec une industrie automobile allemande vigoureuse.

Aux Etats-Unis, les entrées de commandes ont évolué de manière satisfaisante, se félicite le groupe, qui commence à profiter de son plan de restructuration de ses activités commerciales outre-Atlantique, mené en 2014.

"Le nouveau mix produits proposé aux Etats-Unis, composé de machines standard et haut de gamme ainsi que de tours multibroches et monobroches, répond aux besoins hétérogènes de la clientèle de ce pays", commente le groupe Tornos dans son communiqué.

En revanche, les commandes de l’Asie du Sud-Est se sont avérées inférieures aux attentes. Le constructeur de tours CN reste plus confiant sur le marché de la "Grande Chine" (Chine, Hong Kong, Taïwan), constatant le lancement de nouvelles unités de production par d’importants fournisseurs européens, notamment dans l’industrie automobile. "Cette région présente un potentiel de croissance pour le groupe Tornos au cours des années à venir", affirme-t-il, alors que depuis cet été la secteur manufacturier chinois fait état d'un net ralentissement.

Le groupe, coté à la Bourse de Zurich (Six Swiss Exchange), a commenté ses résultats en soulignant que la décision de la Banque nationale suisse (BNS) d’abandonner le cours minimum euro-franc suisse avait interrompu "la tendance ascendante qui s’était installée l’année précédente" au sein du constructeur de machines-outils.

"En 24 heures, un nouveau cadre macroéconomique s’est mis en place dans lequel les produits ont vu leurs prix grimper de plus de 12% par rapport à la concurrence internationale", rappelle le spécialiste de la poupée mobile.

Tornos a dû renforcer ses achats sur la zone euro, ajuster le prix de certains produits, accélérer la mise en place du lean manufacturing, contrôler encore plus étroitement ses coûts et augmenter le temps de travail hebdomadaire en Suisse de 40 à 43 heures, énumère le fabricant à l’origine de la technologie des tours monobroches.

Les dirigeants ont tenu à ce que toutes ces mesures n'imputent pas la R&D, en poursuivant ses investissements, qui s’inscrivent en hausse par rapport à la même période de l’exercice précédent. "Cette évolution suit la logique industrielle de Tornos de développer des produits ciblés sur les marchés clés pour les années à venir", indique-t-il.

Le groupe Tornos possède des nouveaux sites en Chine et à Taïwan, dont les capacités de production augmentent "conformément aux prévisions", se contente de souligner la firme.

La révision des machines est une offre que Tornos entend développer, convaincu qu'une révision générale peut remettre quasiment à l’état neuf après quinze années d’exploitation ou plus.

Pour le second semestre, Tornos déclare être en mesure de compenser, au quatrième trimestre, la modération de l’activité habituelle pendant les mois d’été, mais il exclut une croissance de son résultat par rapport à 2014.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents